Restons Connectés

Actualité

Le DG du PRODAC fait des nouvelles révélations

Publié

on

Pour lui, les 29 milliards évoqués à propos du supposé scandale de Prodac, après le rapport de l’Inspection générale des Finances, relève de la ‘’fiction’’. Et que Locafrique, qui devait payer, s’est acquittée de ses obligations vis-à-vis de la société israélienne Green 2000. Ce qui a permis d’avancer sur le Dac de Keur Momar Sarr, comme l’a relevé la presse et de relancer tous les autres DAC en souffrance. ‘’Avant d’arriver à la Prodac, les informations qui me parvenaient sur cette affaire me semblaient graves et j’avais des doutes. Mais depuis que je suis à la tête de Prodac, ma perception du problème a changé, parce que j’ai maintenant la bonne information’’, a-t-il déclaré sur les ondes de RFM. Et d’ajouter que ‘’l’argent n’a jamais disparu et il n’est ni entre les mains de Mr Mame Mbaye Niang ni entre celles de l’ex-ministre de l’Economie et des Finances Amadou Bâ’’. Se faisant plus précis, il renseigne que ‘’c’est Locafrique qui payait qui devait payer et c’est Locafrique qui a payé’’. Et que, dans 3 à 4 mois, la Dac de Keur Momar Sarr sera livrée. Pour Pape Malick Ndour, qui reconnaît tout de même des failles dans la conduite du projet, il y a eu ‘’beaucoup d’exagérations’’. Et que grâce à l’intervention du Président de la République et de la nouvelle ministre de la Jeunesse, Fatimata Tall, des avancées significatives ont été faites.

Publicité
Publicité