Restons Connectés

Actualité

Les mises en garde de la communauté layène à l’endroit de Macky Sall

Publié

on

La communauté Layène n’exclut pas de suivre les pas de la communauté Niassène qui avait réagi violemment pour contester les écrits de l’ouvrage intitulé ‘’Histoire générale du Sénégal’’ qui renseignait que El Hadj Abdoulaye Niass (Kaolack) était sorti de l’école de El Hadj Maodo Malick Sy (Tivaouane).

Abdoulaye Thiaw, fils de Mame Alassane Laye qui a présidé la cérémonie d’ouverture de cette rencontre, a interpellé les autorités étatiques sur les éventuels manquements de ces ouvrages sensés relater l’histoire du Sénégal. Pour lui, ‘’nul ne peut écrire l’histoire du Sénégal, sans Baay Laye. Ses écrits sont là. Et puis quand on est né dans un passé récent, on ne peut écrire cette histoire’’, a-t-il dit devant les milliers de fidèles réunis à la place publique de l’île. 
 
‘’Ce que cela va engendrer n’augure rien de bon’’
 

Représentant de la famille de ‘’Baay Laye’’, A. Thiaw a averti les autorités : ‘’Nous sommes à l’écoute des rédacteurs de ces ouvrages. Nous avons interpellé nos académiciens et nos écrivains. Nous attendons les membres de la commission chargée de la rédaction de l’Histoire générale du Sénégal. Nous estimons qu’on ne peut pas écrire l’histoire parce que celui qui est à l’origine de notre véritable histoire, la commission refuse de lui donner la place qui lui revient de droit. Vous ne pouvez rédiger l’histoire sans nous. Nous prévenons le préfet, le gouverneur, le ministre de l’Intérieur et enfin le président de la République. Nous estimons qu’il est mieux de ne pas poursuivre la rédaction de cette histoire. Ce que cela va engendrer n’augure rien de bon. Comment peut-on écrire l’histoire et laisser en rade nos académiciens et nos écrivains ?’’.

Dakaractu.com

Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser une Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité
Publicité