Restons Connectés

Actualité

Les Sérères exigent son retrait pur et simple

Publié

on

La polémique sur la réécriture de l’Histoire générale du Sénégal n’est pas sur le point de s’estomper. En effet,  après les démentis de quelques familles religieuses sur certaines informations les concernant, c’est le tour des Sérères du Sine de rejeter les écrits du professeur Iba der thiam et de son équipe dans le tome 3 relatant l’histoire de ce terroir. La famille royale de diakhao,la famille Jaraff et la famille Bissick exigent le retrait pur et simple du document incriminé.

Nos critiques portent sur la partie de l’ouvrage daté de 1817-1914 qui a retracé la période coloniale, l’histoire des marabouts et la Royauté au Sénégal », a déclaré, d’emblée, le porte-parole des familles dans les colonnes de Source A. Les fils du Sine ont décelé, disent-ils, beaucoup d’erreurs et de contrevérités dans le Tome 3. « Sur un ouvrage de 752 pages, seules 3 petites pages sont consacrées au Sine et c’est très insuffisant. Et sur les pages 627, 640 et 641, les personnes  de Koly Mbegane Faye et Mari Ndour , père de Mbegane Ndour cités comme roi du Sine, ne l’ont jamais été », selon l’historien Mamadou Faye. Sur ce, les fils du Sine défient quiconque de « vérifier toutes les listes des différents souverains du Sine dans les livres Aujas,Charles Beker et Niobaye. Mari n’habitait pas Langheme mais Mboudaye et il a des traces dans le royaume à Sagne Folo ». 

Publicité
Cliquez pour commenter

Laisser une Réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité
Publicité