Restons Connectés

Actualité

« Si El Capo foule un seul pied dehors ici à Thiès, nous allons lui faire la peau »

Publié

on

Makha Diop, alias «El Capo», est le policier le plus recherché de Thiès. Selon le journal le Quotidien,devant le poste de police des PA, au quartier Cité lamy, en passant par la Voie de contournement nord (Vcn) à hauteur de la station Edk Oil, les conducteurs de motos Jakarta, scindés en plusieurs groupes, ont eu d’assez violents accrochages avec les policiers qui n’ont pu les empêcher de brûler des pneus. Et plusieurs heures durant l’atmosphère était devenue chaude, étouffante et pesante, empuantie par un cocktail de fumée noirâtre et de gaz lacrymogène. Les conducteurs, qui dénoncent surtout la version de la police affirmant que c’est un choc qui a tué Amar Mbaye, disent le contraire. «Ce n’est pas un choc parce que la moto n’avait aucun dommage. Le jeune boulanger a été blessé au menton.» Et de jurer : «Si El Capo foule un seul pied dehors ici à Thiès, nous allons lui faire la peau parce qu’il a tué un soutien de famille qui est père de 4 bouts de bois de Dieu. Il était juste âgé de 37 ans. Et sa femme est en état de grossesse très avancé. Et elle est là inconsolable.» Aussi les Jakartamen ont fustigé les nombreuses tracasseries dont ils sont toujours victimes de la part des policiers qui, d’après eux, «immobilisent chaque jour nos motos pour nous exiger de payer des amendes. Et la plus petite amende s’élève à 6 mille F Cfa», s’étranglent de rage les conducteurs de deux-roues qui crachent : «Les policiers de Thiès vivent à la sueur de nos fronts. Nous travaillons jusqu’au soir et nous leur versons nos recettes. Cela doit cesser.» Au cours de ces affrontements, une réunion d’urgence s’est tenue entre le préfet du département de Thiès et la Fédération nationale des conducteurs de motos Jakarta pour lever le blocus noté dans la Cité du Rail dans toute la journée du samedi.

Publicité
Publicité